Pour ou contre les soldes ?

 

Et rebelotte : après les prix d’amis de rentrée, les offres confidentielles des fêtes et les bonnes affaires de début d’année, les soldes viennent d’arriver. 

Voici ce qu’on en pense, et ce qu’on vous propose sur Le Philanthrope: des soldes oui, mais avec mesure et pour les bonnes raisons.

LE POUR


Commençons par le positif, car il y en a et c’est la raison pour laquelle sans parler de véritables soldes vous trouvez dans l’année des remises çà-et-là sur la sélection du Philanthrope ! C’est aussi la raison pour laquelle à titre perso on a déjà acheté des produits remisés - eh oui.


Les soldes c’est le moyen idéal d’écouler un stock et ça permet aux marques:

  • D’avoir de la tréso, pour passer une période compliquée et investir dans de nouveaux projets.
  • D’éviter de polluer notre chère planète, car les invendus créent énormément de pollution textile donc les accumuler n’est pas une chouette idée.

Et aux consommateurs:
  • D’acheter plus pour moins cher (minute papillon on ne veut pas dire surconsommer évidemment car ça c'est no way mais acheter tout ce dont on a besoin en dépensant peu).
  • De s’offrir une pièce pour laquelle ils n’auraient pas forcément pu craquer au prix fort.

Ainsi, Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir écrivait Matisse, et on voit bien le côté positif que peuvent avoir les soldes, et les remises en général ! Mais ça ne suffit pas pour qu’on se satisfasse de ce système et qu’on l’encourage, bien au contraire. 

LE CONTRE


Les soldes c’est aussi:


Pour les consommateurs:

  • Un système qui peut pousser à acheter ce dont on a en fait ni besoin ni vraiment envie. Ah ouai, pas mal ce manteau, j’en ai déjà un mais il est canon et à moitié prix je ne peux pas passer à côté ! 
  • Un process qui est juste TROUBLANT ! Atta si cette ceinture est à -60% et que la marque touche encore de l’argent en la vendant (et oui en France il est la plupart du temps interdit de vendre à perte et heureusement) ça veut dire que quand elle est vendue à 100% de son prix il marge comment ?... Et **** ce produit coûte la moitié du prix auquel je l’ai acheté il y a 2 jours.. donc soit j’évite d’acheter à l’avenir, soit je l’achète en triple aux prochaines soldes.
  • C'est lié mais une mécanique qui ne nous apprend pas le vrai prix des choses. Non un tee-shirt ne peut pas valoir 5 euros, être de qualité et fait par des personnes qui ne sont pas exploitées.

Pour les marques:
  • Des opérations qui peuvent inciter à gonfler artificiellement ses prix le reste du temps, prenant en compte dès la conception du produit qu’on va le sur-pricer pour pouvoir offrir des remises alléchantes derrière et ainsi booster les ventes.
  • Un système - même si c'est rare heureusement, mais on sait que certaines l'ont fait pour de la vente en outlet par exemple - qui pousse certaines marques à rogner sur la qualité : tiens, si je créais une ligne moins quali pour pouvoir la proposer à prix cassés ? 
  • Un cercle vicieux dont on peut avoir du mal à sortir ! Pas étonnant qu’en France plus d’un vêtement sur deux soit vendu en solde. Oupsss, je vends à -30% la moitié du temps donc tout le monde attend la prochaine démarque pour acheter… Des soldes dont on ne peut plus sortir donc, et qui peuvent mener à une logique de surproduction pas du tout souhaitable pour l’environnement.

Bref, des soldes à n’en plus finir qui peuvent facilement inciter à baisser ses prix toute l’année, réduire la qualité pour conserver un minimum de marge et vivre, au détriment d’autres et souvent des artisans, le tout en exerçant une pression folle sur les autres marques et créant rien de moins qu’une guerre des prix, car forcément le consommateur compare et réfléchit souvent prix avant de se décider. D'ailleurs toutes les études convergent : le prix est le premier critère d'achat, même s'il n'est pas le seul. 

LE CHOIX DU PHILANTHROPE


On ne veut clairement pas du monde au rabais décrit au paragraphe précédent, c’est du bon sens donc ciao les remises automatiques et à répétition, vous ne verrez jamais un gros tout à -40% sur Le Philanthrope !
On ne va bien sûr pas non plus appliquer des prix élevés par principe ; on vend des choses qu’on aime et qu’on est nous-mêmes prêtes à acheter, sans quoi on ne peut pas espérer qu’elles vous plaisent et que vous rejoigniez l’aventure. Rappelons-nous qu’un prix bas doit nous alerter mais qu’un prix élevé ne garantit rien, puisqu’une bonne qualité mène à un prix élevé mais qu’un prix élevé n’est pas synonyme de bonne qualité. 

On vous a perdus ? Attendez, on s'explique ! 

On souhaite vous permettre d’avoir des prix justes toute l’année, qui ne soient pas des freins pour vous. 


C’est pourquoi :

  • On sélectionne pour vous des produits au juste prix (Philippe Risoli si tu nous lis). Un prix correspondant à la qualité de la matière et reflétant le travail et le temps qu’il y a derrière chaque création. Le beau, la qualité, le travail ont un prix, et dans la durée ce prix n’est d’ailleurs sans doute pas plus élevé que celui de ce tee-shirt à 10 euros, puisqu’à l’usage vous le verrez le vêtement durera plus longtemps. On sort de la pièce bonne à jeter après deux lavages ! On pense ‘prix d’usage’ plutôt que prix d’achat.
  • On s’efforce d’étoffer notre offre pour que chacun y trouve son bonheur, et ce n’est pas prêt de s’arrêter :) Toutes vos recos nous intéressent.
  • On suit la stratégie de chaque marque, à laquelle on fait confiance pour fixer ses prix justement et qui peut décider d’appliquer des remises mais toujours pour un motif qui nous paraît juste, comme l’écoulement nécessaire du stock dont on parlait plus haut. Les marques sont quand même les mieux placées pour bien fixer leurs prix, surtout vu le contexte actuel où on ne va pas les bloquer si elles ont besoin de se défaire d’un stock resté sur les bras. Sur Le Philanthrope, ce sont vraiment les créateurs qui vendent en direct les pépites sélectionnées par nos soins, donc ils vendent au même prix que sur leur site évidemment, remises comprises s’ils en font, comme ça le client n’est jamais lésé et n’a pas à tout comparer.
  • On encourage d’autres pratiques, qui permettent de payer moins cher tout en ayant du style et de l’impact ! Car il n’y a pas que les soldes qui permettent d’acheter plus pour moins, ou de s’offrir cette chemise de rêve qui nous semble hors de portée.


Sur ce dernier point on tient vraiment à vous accompagner. À travers nos newsletters, articles et posts on ne va pas cesser de vous donner des idées ! De nombreuses alternatives à l’achat neuf existent, comme l’achat de seconde main (hello @vinted et on vous prépare un article dédié), en ligne ou en physique, la location, qui fonctionne particulièrement bien pour des événements un peu WAOU comme un mariage ou une soirée prisée, ou encore la pré-commande, qui permet aux créateurs de produire juste ce qu’il faut et de vous motiver pour les y aider ! Certains de nos partenaires n’hésitent pas à y recourir, comme Angarde sur certains modèles ou Momoc avec ses chaussures aussi sauvages que féminines
Bien sûr des questions peuvent subsister, pourquoi ce vase coûte ce prix là ? Et ce bijou, ça s’explique ? On est tout ouïe c’est par ici.


Si un prix ne vous semble pas juste on sera toujours là pour vous aiguiller, comme tous nos créateurs partenaires qui peuvent dire (@Hopaal on vous la pique, c’est si vrai !) Tous nos choix sont des coûts ; tous nos choix ont un prix, et chaque achat est comme un vote pour le monde que l’on souhaite.